Vipère au poing

Hervé Bazin / Victoria Ribeiro

Mise en scène : Victoria Ribeiro
Avec : Aurélien Houver
Costumes : Corinne Rossi
Scénographie : Antoine Milian
Lumière : Idalio Guerreiro

Entre fiction et autobiographie, Hervé Bazin dresse le portrait d’une famille détestable et attachante bravée par le cri de révolte d’un enfant.

Vipère au poing est adapté pour la première fois au théâtre : un seul en scène violent et drôle à l’écriture aiguisée.
Jean, surnommé Brasse-Bouillon, mène avec ses frères une guerre sans merci contre leur mère, une femme impitoyable et cruelle qu’ils ont surnommée Folcoche. Dans cette sanglante partie d’échecs, les membres d’une même famille deviennent des ennemis mortels. Honnête, pudique, et avec son énergie cathartique, Brasse-Bouillon témoigne de son enfance avec une dimension épique et excessive qu’il assume pleinement. Ce n’est pas seulement l’histoire de la violence d’un parent envers ses enfants, comme il en existe d’autres, mais bel et bien celle d’un combat acharné entre une mère et son fils, comme il en existe peu. En mêlant violence de l’intime et humour noir, l’auteur bannit le pathétique et fait de la relation entre Folcoche et Brasse-Bouillon le point central de Vipère au poing.
Victoria Ribeiro, metteuse en scène, a décidé de placer le personnage de Brasse-Bouillon au cœur de l’adaptation, qui raconte son enfance, aujourd’hui devenu adulte.
Que ferions-nous à la place de ces personnages ? Qu’en est-il du passage à l’âge adulte, de l’influence des parents dans la constitution de l’identité ? Cette pièce ouvre une réflexion globale sur les rapports entre adultes et enfants.
Ce premier roman d’Hervé Bazin, largement autobiographique, lui apporta la célébrité et le classa d’emblée parmi les écrivains contemporains les plus lus.

" Le résultat est particulièrement réussi. C’est drôle, émouvant et terriblement violent aussi. " Elle
" Même si on connaît ce grand classique, on est frappé par l’intensité et la puissance de l’histoire que l’on retrouve intactes. " Le Parisien

Production : Théâtre Ranelagh - avec la Compagnie du Taxaudier.
En accord avec les éditions Grasset

  • Vipère au poing
  • Vipère au poing
  • Vipère au poing