Rouge

John Logan / Jérémie Lippmann

De John Logan
Texte français de Jean-Marie Besset
Mise en scène : Jérémie Lippmann
Assistante à la mise en scène : Sandra Choquet
Adaptation française : Jean-Marie Besset
Avec : Niels Arestrup et Alexis Moncorgé
Scénographie : Jacques Gabel
Costumes : Colombe Lauriot Prévost
Son : Fabrice Naud
Accessoires : Morgane Baux

Après son immense succès à Broadway, découvrez l’adaptation française de Rouge de John Logan : un spectacle volcanique comme une joute verbale passionnée entre un artiste et son assistant.

New-York, fin des années 50. Dans son immense atelier, des traces éblouissantes de peinture rouge sang envahissent le sol, des pots et des toiles s’amoncellent. Mark Rothko, maître de l’expressionnisme abstrait américain, se retrouve aux prises avec une commande de vastes peintures murales que vient de lui passer le fameux restaurant du Four Seasons. « Peindre, c’est penser », « Peindre, c’est attendre pendant 90 % du temps et travailler pendant 10 % » affirme Mark Rothko devant Ken, son nouvel assistant, étudiant des Beaux-arts. Il s’apprête à l’embaucher et lui donne des instructions pour mélanger les peintures, assembler les châssis, préparer les toiles... Mais, après l’intimidation, les relations entre l’artiste installé et l’aspirant peintre se détériorent. Le jeune homme n’hésite pas à remettre en question les théories de Rothko, le poussant dans ses retranchements et le mettant face à ses contradictions. Il ira même jusqu’à l’accuser d’hypocrisie et de compromission mercantile… Un choc des générations où sont mises à nues des vérités sur le milieu de l’art.
Qu’est-ce que l’art ? Est-on encore un artiste quand on cède aux sirènes de l’argent ? Avec Rouge, l’auteur John Logan (scénariste hollywoodien de Gladiator), s’empare de ces sujets avec force et
efficacité. Jérémie Lippmann a déclaré en lisant le texte : « C’est pour rencontrer des oeuvres telles que celle-là que je suis devenu metteur en scène. »

Cette pièce a reçu 6 Tony Awards.
Retrouvez à cette occasion Alexis Montcorgé, venu à La Maison en 2017 jouer Amok de Stéphane Sweig.

"Un saisissant portrait du peintre Rothko à l’œuvre dans son atelier, interprété par un Niels Arestrup dans toute sa puissance." Figaro magazine
"Du grand art, de la haute voltige. Courez-y !" Paris Match

Amplification sonore disponible sur ce spectacle.
Merci de bien vouloir signaler votre demande de récepteur lors de l'achat de vos billets. Informations auprès de Bérénice Roux : 03.86.93.09.24 / berenice.roux@maisonculture.fr

Production Acte 2 - en accord avec le Théâtre Montparnasse

  • Rouge