Que tout s’enflamme, nous attendrons

IDEM Collectif / Aline Reviriaux

Conception, mise en scène et écriture : Aline Reviriaud
Regard sur l’écriture : Anthony Devaux
Avec : Justine Bernarchon, Julien Breda, Léa Perret, Touski et Gonzague Van Bervesselès
Musique : Touski
Soutien chorégraphique : Jérôme Thomas
Lumières et régie générale : Marie-Sol Kim
Scénographie : Camille Davy
Costumes : Julie Lardrot
Production et diffusion : Céline Develle

Un spectacle ponctué par des chansons en live, inspiré par Buñuel et Godard, où l’on découvre des personnages tous différents, nous questionnant sur le rapport humain.

Trois personnes mangent, prolongent leur repas et refont le monde. Tout à coup, des personnages en crise leur rendent visite : un boucher plus tendre que sa fonction, un clown précaire et esseulé, un adolescent qui vend des chocolats pour son lycée, sa mère aide-ménagère, un réalisateur convaincu… Ils devront dialoguer et faire face chacun à leurs certitudes. Mais, dans ce désordre du monde, les personnages peuvent-ils s’écouter ? Comment ne pas tomber dans la zone bienpensante, ou la caricature enfermante, d’un métier ou de l’âge d’une personne ? Existe-t-il d’autres rapports que la domination ou la soumission ? Autant de questions que soulève cette pièce au texte polyphonique.
IDEM Collectif s’est inspirée des films Le Charme discret de la Bourgeoisie de Luis Buñuel et Masculin, Féminin de Jean-Luc Godard, tous deux questionnant l’assignation sociale, la résistance aux humiliations, l’engagement et ses spasmes. Ponctuées par des chansons jouées en live, les différentes séquences nous plongeront, sans nous en rendre compte, dans un grand rêve éveillé... Entre vision et réalisme, ça chante, ça s’envole, ça boxe et ça beatbox !
Après leur venue en 2018 pour Yaacobi et Leidental, la compagnie dijonnaise est de retour à Nevers pour une pièce résolument tournée vers les rapports entre les êtres humains.

Production : IDEM Collectif
Co-production : atheneum théâtre universitaire de Dijon, l’Espace des Arts Scène Nationale – Chalon sur Saône, Les Scènes du Jura – Scène Nationale, l’ECLA de Saint-Vallier.
Aide à la résidence : MCNA de Nevers, le Théâtre Gaston Bernard de Châtillon sur Seine, le Théâtre de la Tempête à Paris, la Maison Jacques Copeau, le Château de Monthelon.
Avec le soutien de : La DRAC Bourgogne-Franche-Comté, la Région Bourgogne-Franche-Comté, le Département de la Côte d’Or, le Département de la Saône et Loire, la Ville de Dijon.
Crédit photo : affiche > KSilencio.com photos > Laure Villain
Ce spectacle est créé selon la charte écologique Not’Pom.

  • Que tout s’enflamme, nous attendrons