Les Naufragés

De Emmanuel Meirieu / D'après le roman de Patrick Declerck

D’après le roman Les Naufragés, avec les clochards de Paris de Patrick Declerck
Mise en scène : Emmanuel Meirieu
Adaptation : François Cottrelle et Emmanuel Meirieu
Avec : François Cottrelle et Stéphane Balmino
Musique : Raphaël Chambouvet
Costumes : Moïra Douguet
Maquillage : Roxane Bruneton
Lumières, décor, vidéo : Seymour Laval, Emmanuel Meirieu
Son : Raphaël Guenot

En adaptant l’essai de Patrick Declerck sur le quotidien des SDF, Emmanuel Meirieu nous plonge dans le monde des clochards. Émotion garantie.

Nous les côtoyons tous les jours. Souvent ils sont ivres et peinent à mendier. Ils sentent mauvais, vocifèrent et font peur. Nos regards se détournent. Qui sont ces marginaux aux visages ravagés ? Ce sont les clochards. Fous d’exclusion. Fous de pauvreté. Fous d’alcool. Et victimes surtout. De la société et de ses lois. Patrick Declerck, l’auteur, a suivi les clochards de Paris pendant quinze ans. Étudiant, il décide de se faire embarquer avec eux jusqu’au centre d’hébergement d’urgence de Nanterre. Incognito, en immersion complète, ils partagent leurs nuits... En 1986, il ouvre la première consultation d’écoute destinée aux SDF. Il pratique la psychanalyse au Centre de Soins Hospitaliers de Nanterre, comme un infirmier de guerre répare les corps sur le front. Un patient l’obsède encore : Raymond qui était devenu son ami s’est laissé mourir devant le centre d’accueil, une nuit d’hiver. Son corps a disparu. Après sa mort, Patrick va mener l’enquête, essayer de comprendre. Et chercher sa dépouille.
Avec Les Naufragés, Emmanuel Meirieu nous donnera à écouter le témoignage d’un homme parti vivre avec les oubliés, les naufragés, les indigents. Depuis près de dix ans, il porte des romans à la scène sous la forme de témoignages. Face au public, au micro et seuls en scène, des êtres viennent se raconter, brisés, viscéralement humains.
« J’ai voulu pour ces hommes fracassés, sans paroles, sans histoires, sans traces, ériger une sorte de monument. Un mémorial qui leur ressemble un peu. Un peu de travers donc. D’un goût douteux parfois. Quelques pierres sans plus. Presque ruines... » Emmanuel Meirieu

"Emmanuel Meirieu, passé maître dans l’art d’adapter les romans au théâtre, signe un spectacle fascinant. "L’Obs
"Les Naufragés giflent le public. Avant de lui mettre des larmes plein le coeur." Télérama
"Emmanuel Meirieu ne sait pas créer un spectacle sans être totalement habité par son sujet. Un mausolée théâtral pour les sans-abri." Le Monde
" Emmanuel Meirieu est un subtil créateur d'atmosphère, comme dans Les Naufragés qui ont pour cadre symbolique, un troublant port fantôme." Les Échos

Pour aller plus loin, retrouvez le film Au bord du monde, projeté le mercredi 15 janvier en Petite salle.

Presse :

Production : Bloc Opératoire ; Théâtre Comédie Odéon
Coproduction : Les Nuits de Fourvière

  • Les Naufragés
  • Les Naufragés
  • Les Naufragés
  • Les Naufragés
  • Les Naufragés
  • Les Naufragés