Le songe d’une nuit d’été

William Shakespeare / Cie Point Zéro

Adaptation et mise en scène : Jean-Michel d’Hoop
Assistanat à la mise en scène : Lucile Vignolles
Avec : Ahmed Ayed, Soazig De Staercke, Emmanuël Hennebert , Marouan Iddoub, Amber Kemp, Nicolas Laine, Héloïse Meire, Simon Wauters
Musique : Boris Gronemberger
Marionnettes et masques : Loïc Nebreda, assisté par Isis Hauben
Scénographie : Olivier Wiame, assisté par Olivia Sprumont
Costumes : Camille Collin
Confection costumes : Cinzia Derom
Lumières : Xavier Lauwers
Chorégraphie : Jérôme Louis
Construction décor : Vincent Rutten
Régie générale :  Grégoire Tempels, Marc Defrise
Photos :  Debby Termonia
Diffusion Belgique : Anouchka Vilain, Théâtre de Poche
Direction de production & diffusion internationale : Nathalie Kamoun, cie Point Zéro

Une version survoltée et délurée du Songe d’une nuit d’été.

Cette nuit, c’est celle de la Saint-Jean, on célèbre le solstice d’été, une fête solaire et populaire. Les banquets sont dressés, on embrase le bûcher, on danse, boit et chante. Pendant cette nuit, on dit que les fleurs acquièrent des vertus magiques et que les hommes se trouvent inexplicablement pris de folie. Une fête où le rêve ouvre les portes aux interdits. Le désordre amoureux ne durera qu’une nuit, espace de tous les possibles. Quand ils se réveilleront, toute cette comédie leur paraîtra un songe et une hallucination sans lendemain ! Et s’il en allait de même pour vous, public ?

Sous ses allures de comédie érotique, la pièce résonne bien au-delà aujourd’hui, plus de 400 ans après sa création par Shakespeare. Idée du couple, libertés de genre, discriminations, les nouvelles marionnettes de la Cie Point Zéro questionnent jusqu’au théâtre lui-même. Ce vaudeville féérique est une épopée amoureuse et poétique dans les forêts shakespeariennes, là où se révèlent les passions et se dévoilent les secrets.

Les marionnettes portées nous offrent ici un formidable terrain de jeu puisqu’elles permettent la multiplicité des identités grâce à la présence des manipulateurs et les doubles jeux que cela suppose. Qui manipule qui ? Masculin et féminin se confondent ici et s’échangent de manière ludique. Peur, excitation, course folle aux désirs sont au rendez-vous !

Retrouvez l'équipe à l'issue de la représentation à l'occasion d'un bord de scène.

> Lire la revue de presse

Production : Compagnie Point Zéro
Coproduction : le Théâtre de Poche, l’ ATJV, la MC Tournai, la COOP asbl et Shelter Prod. Avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge.
Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Centre des Arts Scéniques, de la COCOF et de Wallonie-Bruxelles International.

  • Le songe d’une nuit d’été
  • Le songe d’une nuit d’été
  • Le songe d’une nuit d’été
  • Le songe d’une nuit d’été