Hugh et Sabine Weiss

En symbiose

Peintures et photographies
Dans le cadre du Mois de la Photo

Dans le cadre du Mois de la photographie en Nièvre, La Maison présente conjointement les images iconiques de Sabine Weiss et le travail pictural de Hugh Weiss : un couple d’artistes en symbiose.

Sabine Weiss (née en 1924) est, aux côtés de Robert Doisneau, Willy Ronis, Édouard Boubat et Izis, l'une des principales figures du courant de la photographie humaniste française. Elle en est d’ailleurs, à 97 ans, la dernière représentante. Les images iconiques de la photographe seront présentées à La Maison à Nevers : images de voyages et portraits d’artistes. Plus d’une centaine de photographie attesteront de l’acuité, la délicatesse et la puissance de l’œil de la photographe. Sabine Weiss ne se présente pas comme une artiste mais comme un artisan, un témoin du monde.

Cependant, ce que l’on connait moins de la vie de Sabine Weiss, c’est sa relation intense avec son mari le peintre,  Hugh Weiss. Une relation fusionnelle, complice et indestructible qui n’a duré pas moins de 58 ans.

Hugh Weiss (1925-2007) est un peintre américain. En 1949, il rencontre Sabine Weber, qui deviendra Sabine Weiss, et l’accompagnera toute sa vie. La photographe est indéniablement la muse de l’artiste. On la retrouve dans un nombre incalculable de toiles. Le peintre sera proche du travail de Sabine Weiss car il l’accompagnera dans nombre de ses voyages et endossera volontiers  le rôle d’assistant. On le retrouve d’ailleurs dans certain des clichés de la photographe.

Hugh Weiss est un électron libre. Il ne se revendique d’aucun courant même si le mouvement Cobra a influencé son travail. Les voyages qu’il fait avec son épouse marquent sa peinture. On y retrouve divers ingrédients : les éléphants, l’architecture, les coupoles, les barques et fleuves sacrés ainsi que l’évocation d’un accident de voiture qui marqua la vie du couple.

Les deux artistes pourtant si unis dans l’intimité n’influent en aucun cas sur la démarche artistique de l’autre. Cependant, ils fonctionnent parfaitement en symbiose.

C’est à l’image du fonctionnement de ce couple d’artistes que l’exposition « Hugh et Sabine Weiss – En symbiose » sera construite en trois partie : le travail de la photographe, celui du peintre et la connexion émotionnelle qui les relie.

Note d’intention de Christophe Vootz, Commissaire des expositions

 
 
Exposition dans le cadre du Mois de la photo
 
 
  • Hugh et Sabine Weiss
  • Hugh et Sabine Weiss
  • Hugh et Sabine Weiss
  • Hugh et Sabine Weiss
  • Hugh et Sabine Weiss