Enfants Sauvages

La Traversée / Cédric Orain

Texte et mise en scène : Cédric Orain
Interprétation : David Migeot, Laure Wolf et Petteri Savikorpi
Scénographie vidéo : Pierre Nouvel
Création lumières : Bertrand Couderc
Musique : Lucas Lelievre
Costume : Sophie Hampe
Régie générale : Pierre-Yves Leborgne
Régies vidéo et son : Théo Lavirotte
Régie lumières : Jérémy Pichereau
Administration, production et diffusion :  La Magnanerie - Anne Hermann, Victor Leclère, Martin Galamez, Lauréna De La Torre et Margot Graindorge

Un enfant sauvage découvre la vie civilisée après avoir vécu plusieurs années dans la forêt, loin des hommes. Deux comédiens et un acrobate interprètent cette histoire vraie et poignante.

Après avoir vécu dans une forêt pendant dix ans, dans un milieu exclusivement animal, un enfant arrive seul sur la place d’une grande ville. Il y a dans son regard et sa démarche quelque chose d'inhumain. Complètement perdu, des passants l’entourent et lui proposent de l’aider mais il ne répond rien. Que va-t-on faire de lui ?
La compagnie La Traversée s’est inspirée de deux histoires vraies d’enfants sauvages au début du XIXème siècle. Le premier, Victor, a été découvert complètement nu dans une forêt de l’Aveyron. Il se nourrissait de glands et de racines, et galopait comme un animal, le dos voûté. Livré à la violence d’une nature sauvage durant douze ans, il a été dépourvu de langage et marqué au corps. Grâce à l’accueil d’un docteur, il a appris à écrire, à compter et a tenté de s’adapter à cette nouvelle vie. Le second enfant sauvage, Kaspar Hauser, a été élevé dans un cachot depuis sa petite enfance, nourri une fois par semaine par un homme mystérieux qui lui apprit les rudiments du langage. Il fût un jour lâché dans Nuremberg et prit de plein fouet ce monde qui lui avait été caché pendant presque quinze ans.
Comment ces enfants ont-ils fait pour survivre dans des conditions si hostiles ? Finalement, naît-on homme ou le devient-on ? Victor et Kaspar ont bouleversé les représentations dans les domaines de la psychologie, de la sociologie, de l’anatomie...
Aux côtés des deux comédiens jouant plusieurs personnages (médecin, enseignant, directeur de cirque...), l’enfant est interprété par un acrobate, et l’utilisation de la magie traduit l’état d’isolement de l’enfant. Un spectacle à découvrir en famille, à partir de huit ans !

" La magie et l’acrobatie permettent de représenter l’anormal. Le corps de l’enfant sauvage a quelque chose de très puissant, il excède les possibilités de n’importe quel enfant de son âge."  Cédric Orain, metteur en scène. 

Production : La Traversée
Co-production Maison de la Culture d’Amiens – Pôle européen de création et de production, Le phénix - Scène Nationale de Valenciennes, le vivat scène conventionnée d’intérêt national art et création, Armentières, Culture Commune, scène nationale du bassin minier du Pas-de-Calais

  • Enfants Sauvages
  • Enfants Sauvages