Colette, de l’autre côté du miroir

Sylvie Pothier / Samia Bordji

Texte : Samia Bordji
Mise en scène : Sylvie Pothier
Interprétation : Valentine Régnaut
Chorégraphie : Louise Grenier

La metteuse en scène Sylvie Pothier vous invite à retracer l’enfance, l’adolescence, et la jeune vie d’adulte de Colette, de Saint-Sauveur à Paris.

Romancière à succès, amoureuse, scandaleuse, frondeuse, vedette de music-hall, journaliste, animalière passionnée... ces mots déclinent la légende de Colette. Prix Nobel de littérature à la fin de son existence, elle n’était pourtant pas prédestinée à suivre cette voie. Alors, comment la jeune Gabrielle Colette, d’étape en étape, de luttes en victoires, est-elle devenue une si incroyable écrivaine ?
Avec une volonté farouche, elle s’est imposée dans un monde d’hommes, où la vie des femmes s’apparentait à une prison. Gagnant son indépendance par l’écriture, Colette a toujours su transformer ses faiblesses en forces, au-delà des épreuves et des années, et leur donner un sens que la vie n’autorise pas toujours. De mime à comédienne en passant par journaliste et même marchande de produits de beauté, elle rechercha une voie qui la mena vers cette part cachée d’elle-même, vers cette conscience incarnée et cette conseillère fardée qui la regarde de l’autre côté du miroir. C’est en suivant son chemin contre vents et marées qu’elle s’est redressée, rebellée, et a tenté de devenir maîtresse d’elle-même, en ne comptant que sur elle.
Femme libre, errante, déséquilibrée parfois, souffrant d’abandon, elle réussit tout de même à se cacher tout en s’exposant.
Valentine Régnaut interprète une Colette pleine d’énergie, vivante, incarnée, dans une mise en scène étonnante qui redonne au personnage toute sa jeunesse. Une plongée intimiste dans la vie de l’icône, de son enfance à l’âge adulte.

"C’est une Colette jeune qui parle, une Colette fixée dans l’éternité de sa jeunesse. Semblable au portrait que Matisse avait tracé d’elle en vagabonde éternelle, sereine et énigmatique." Note d’intention

Production La Structure compagnie

  • Colette, de l’autre côté du miroir
  • Colette, de l’autre côté du miroir
  • Colette, de l’autre côté du miroir
  • Colette, de l’autre côté du miroir