Virginie Hocq

Ou presque

De et avec : Virginie Hocq
Mise en scène : Johanna Boye
Assistante mise en scène : Caroline Stefanucci
Création lumières : Laurent Kaye
Décors : Sophie Jacob
Construction décors : Sullyvan Groussé
Plasticienne : Carole Allemand
Costumes : Marion Rebmann
Musiques : Mehdi Bourayou

Situé entre le seule-en-scène, la comédie et le stand up, découvrez le nouveau spectacle de l’irrésistible Virginie Hocq, dont l’énergie débordante, la folie et l’humour nous conduisent au final vers l’émotion.

Le jour où son père l’a quitté, Virginie nous emmène dans son appartement pour le débarrasser. Dans ce décor vintage apparaissent des objets, cartons remplis, souvenirs et surprises, témoins deson existence. Diverses périodes de sa vie défilent alors devant ses yeux : l’enfance, l’adolescence, la vieillesse - qu’elle déteste - et même la glissade de son papa, comme elle l’appelle si délicatement. Malgré le sujet dramatique, elle déclenche les raisonnements les plus burlesques et imagine des stratagèmes farfelus. Puisque selon Virginie, la vie est une fête, et le rire le moyen universel de la glorifier !

L’idée de ce spectacle est venue de l’histoire - bien réelle - de l’enterrement du père de Virginie, dont le curé local doit encore se souvenir aujourd’hui. Ce jour-là, plutôt que de rajouter à sa peine en souhaitant de classiques « sincères condoléances » à tout le monde, elle décide de faire de ce moment une fête et de souhaiter « une joyeuse cuite à tous ». Un scandale pour le curé, mais un excellent résumé de son sens de l’humour si piquant !

Toujours aussi pétillante et déjantée, la jeune belge quadragénaire nous livre avec beaucoup de pudeur et de drôlerie ses interrogations et constats sur l’amour, la transmission, le cycle de la vie, tout simplement. Un sixième one-woman-show au rythme effréné accessible à toutes les générations sur le temps qui passe... Et qui vous paraîtra bien court !

« Qu'elle danse, chante, soliloque, Hocq est exquise de drôlerie. » Le Parisien
« Mais si la quadragénaire fait son deuil, elle n’en a pas perdu son sens de l’humour et son one-woman-show est à se tordre de rire. » Le Figaro

 

Production : Ki M’aime Me Suive et Petites Productions en accord avec Corniaud and Co

  • Virginie Hocq
  • Virginie Hocq
  • Virginie Hocq