Block

Cie La Boîte à Sel / Céline Garnavault

Mise en scène, dramaturgie, jeu : Céline Garnavault
Assistance à la mise en scène et collaboration artistique : Lucie Hannequin
Invention et conception des blocks : Thomas Sillard
Collaboration artistique : Frédéric Lebrasseur (Québec) et Dinaïg Stall (Montréal)
Création sonore : Thomas Sillard
Assistance son : Margaux Robin
Collaboration sonore : Pascal Thollet
Composition musicale : Frédéric Lebrasseur, Thomas Sillard
Développement des blocks : Raphaël Renaud / KINOKI
Création lumières et régie plateau : Luc Kerouanton
Scénographie : Céline Garnavault, Thomas Sillard, Lucie Hannequin et Luc Kérouanton
Réalisation décor : Daniel Peraud
Costumes : Lucie Hannequin

Une interprète marionnettiste et soixante blocks connectés dessinent et composent, en grande proximité avec le public, les architectures sonores et lumineuses de villes. Un spectacle ludique et poétique pour les petits !

Une femme découvre sous un casque de chantier un petit cube translucide de 7cm3, muni d’une enceinte. Le premier son émis par ce block est un bip, bip de sécurité, bip technologique. La femme, dans une tentative de retour au calme, manipule et déclenche contre sa volonté une réaction en chaîne. D’autres blocks se mettent en route avec leurs sons propres : bip de recul de camion, moteurs de voitures, sirènes, crissements de roues... Le jeu de la ville peut commencer : construction métaphorique d’un monde, d’une société, d’un individu et par là même une façon d’appréhender le monde. Cependant, la créatrice ne semble pas avoir tout à fait conscience de l’envergure provoquée, car les blocks révèlent de multiples possibilités : celle de la faire basculer d’un univers à un autre, de révéler un détail infime dans un grand tout sonore, de faire surgir soudain une ville embouteillée, un chantier...
Les blocks résistent aux sollicitations de leur créatrice, agissent seuls et, de par cette autonomie, deviennent les propres acteurs de leur univers qui s’en trouve modifié ! Ils accèdent à une forme de conscience de leur état et tiennent la place. Comment cette humaine va-t-elle accepter de lâcher son obsession de maîtrise et inventer une autre forme de relation ? Qu’aura-t-elle appris et compris ? Quel va être son nouveau statut, alors que les blocks n’ont plus besoin d’elle ? Comment exister désormais ?

Production : - Théâtre jeunesse Les Gros Becs de Québec, Très Tôt Théâtre - Scène conventionnée Jeunes publics à Quimper, Le Tout Petit festival - Communauté de communes d’Erdres et Gesvres, Institut Français, Ville de Bordeaux, La Fabrique - Création culturelle numérique de la Nouvelle Aquitaine, IDDAC – Institut Départemental de Développement Artistique et Culturel, Agence Culturelle de la Gironde, OARA - Office artistique de la Région Nouvelle Aquitaine, DRAC Nouvelle Aquitaine
Ce projet a bénéficié d’une résidence de création en mai 2016 portée par le Théâtre jeunesse Les Gros Becs de Québec avec l’appui de l’Entente de développement culturel intervenue entre la Ville de Québec et le Ministère de la Culture et des Communications du Québec / Une coopération France/Québec soutenue par l’Institut Français et la Ville de Bordeaux dispositif développement des échanges artistiques internationaux.

  • Block
  • Block
  • Block
  • Block
  • Block
  • Block