Expositions

Vénus versus Samothrace : customization

La Maison a en son sein depuis quelques décénies des répliques de la Vénus de Milo et de la Victoire de Samothrace provenant directement du magasin du Louvres à Paris. La Maison faisant peau neuve, il était opportun de trouver un meilleur emplacement pour ces œuvres et, tout comme le bâtiment, lui donner un aspect actuel. Voilà comment nous en sommes venus à confier la tâche de customisation des oeuvres à l’artiste Emmanuel Laborde. 

L’interrogation principale du travail repose autour de la connection à créer entre les deux œuvres. D’un côté la Vénus déesse Aphrodite, déesse de l’amour et de l’autre la Victoire de Samothrace déesse Niké. Victoire et amour : deux thématiques que l’artiste a voulu mêler. Il a effectué un savant transfert où la Victoire reçoit la douceur de l’amour et où la Vénus accueille la rage de la Victoire. Aider par une autre puissance positive, le soleil, les deux déesses se voient porter l’ombre l’une de/sur l’autre. Voilà pourquoi, dans l’espace, elles se font face et s’entremêlent : Vénus versus Samothrace.

Le contraste, la force et la puissance dans les œuvres ont poussé Emmanuel Laborde à utiliser le noir et le blanc dans son travail.
Technique : pochoir et projection d’ombre / bombe et aérographe / peinture à base d’eau sans solvant.

Ch. Vootz
Commissaire des expositions, 2019

Article dans Le Journal du Centre, 20/12/2019

Vous avez deux minutes

Projet photographique initié par Christophe Vootz, visible à la bibliothèque, dans le hall de La Maison.

"Vous avez 2 minutes" est issu d’une commande de La Maison qui après avoir vu mon travail de portraits précédent « 50 portraits de Bruxelles à Paris et vice versa » (un autre travail de portraits d’artistes) m’a demandé d’immortaliser les artistes qui passent en ses murs.

Les images sont toutes réalisées en studio avec une technique rigoureusement identique et ce juste avant le début du spectacle. Ce moment est particulier. C’est un laps de temps où les artistes sont prêts à monter sur scène : plus tout à fait eux-mêmes et pas encore dans leur personnage.

Ce court moment qui m’est donné tient du challenge. Tout doit être prêt, pas le temps pour un test ou une hésitation. Tout est prêt maintenant, tout de suite pour ce qu’il se passe à l’instant présent.

Et là, je dois prendre, capturer, accueillir, voler ou provoquer ce qu’il se passe devant mon objectif. L’artiste n’est pas là pour un shooting photo mais pour la représentation de son spectacle. Il/elle y pense, s’y projette, parfois est agacé(e) par ce shooting parasitaire ou encore s’y relaxe comme à une séance de maquillage. L’artiste est tantôt généreux(euse) et c’est du pain béni pour moi, tantôt il/elle est « en absence » et là, je dois être à l’affût de la moindre intention.

Ce moment de shooting est très court, intense, risqué et surtout jouissif pour le photographe : un moment privilégié quoi qu’il en soit.

C’est la chanteuse Zazie qui a trouvé le titre de cette expo. Après avoir été persuadée malgré une envie moyenne de faire des photos, elle a répondu : « Bon, allez !, d’accord : Vous avez deux minutes »… et je les ai prises !

Christophe Vootz, Commissaire d'expositions

 

Vous avez deux minutes est disponible à la location. Retrouvez toutes les informations sur cette page.