La Fresque

D'Angelin Preljocaj

D’après le conte chinois La peinture sur le mur
Pièce pour 10 danseurs

Chorégraphie : Angelin Preljocaj
Musique : Nicolas Godin
Costumes : Azzedine Alaïa
Décors et vidéos : Constance Guisset
Studio Lumières : Éric Soyer
Assistante répétitrice : Natalia Naidich
Choréologue : Dany Lévêque

Plongez dans le monde fantastique des contes chinois à travers ce ballet contemporain magistral qui révèle le pouvoir surnaturel de l’art pictural.

Si différentes lectures sont possibles, les notions d’illusion et de transcendance sont omniprésentes. C’est au cœur de l’univers insolite de l’art pictural qu’Angelin Preljocaj a choisi de s’immerger.

Sans en raconter littéralement l’histoire, ce spectacle s’inspire du conte chinois La peinture sur le mur, pour en devenir la source d’une adaptation plus contemporaine. Angelin Preljocaj en garde la trame mais avec la puissance de son imaginaire, le transpose dans un espace à la croisée des cultures tout en conservant l’essence du conte et ses évocations symboliques.

Deux voyageurs fatigués trouvent abri dans un temple et y découvrent un vieil ermite. Bienveillant, celui-ci les guide vers une fresque cachée où de très belles femmes semblent, imperceptiblement, danser. L’un d’entre eux, fasciné par la mélancolie de la plus jeune, va s’évader vers son univers au temps arrêté, et faire de cette jeune fille aux cheveux défaits son épouse...

Un conte ancestral modernisé et magnifié par cette pièce chorégraphique de haut vol, où l’on constate que l’on peut se perdre dans un tableau, ne plus avoir la moindre idée du temps qui passe et vivre en bonne entente avec ses propres illusions.

Pour faire vivre sa rêverie familière, Angelin Preljocaj traverse le miroir et entre dans la fresque comme le voyageur chinois : les temps se superposent, et l’immobilité prend vie, tandis que le réel ralentit...

Le chorégraphe interroge ainsi les vitesses, les dimensions temporelles de la danse, l’extrême lenteur et plonge le spectateur comme dans un rêve, sur le fil d’un temps suspendu. Somptueux !

Production : Ballet Preljocaj
Coproduction : Grand Théâtre de Provence, Maison des Arts de Créteil, Théâtre de la Ville –Paris / Théâtre National de Chaillot, Scène Nationale d’Albi, National Taichung Theater (Taïwan)

  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque
  • La Fresque