L’ombre de Stella

De Pierre Barillet

En résidence à la MCNA / Avant-Première avant Paris / Création le 16 mai 2017 au Théâtre du Rond-Point

Texte : Pierre Barillet
Mise en scène : Thierry Harcourt, assisté de Stéphanie Froeliger
Interprétation : Denis d’Arcangelo
Costumes : Jean-Daniel Vuillermoz
Lumières : Jacques Rouveyrollis, assisté de Jessica Duclos

Aussi drôle que touchant, ce seul en scène met en lumière la vie d’une femme de l’ombre, partagée entre l’admiration et la haine.

Elle tourne Typhon sur Macao, joue Phèdre, passe ses nuits chez Maxim’s et dans les boîtes en vogue. Stella connaît la gloire dans les années 40, avec son caniche Whisky et ses compromissions. Elle doit surtout énormément à sa suivante, sa dame d’honneur, sa confidente ; une autre femme qui ne fréquente que l’ombre de la célébrité. Cette femme c’est Mylène, fille de concierge, condamnée à la face cachée du soleil, aux humiliations, crises de nerfs et autres caprices. Son amour, plus fort que tout, mais désenchanté, traverse des accès de rage.

Écrivain, biographe, dramaturge hyperactif, Pierre Barillet a côtoyé Jean Cocteau, Arletty, Marlène Dietrich. Dans son récit Quatre années sans relâche publié en 2001, il aborde déjà le rôle des artistes sous l’occupation et des divas d’après-guerre. À 93 ans avec L’Ombre de Stella, il propose la mise en lumière de ce sujet, et offre à Denis d’Arcangelo d’incarner le rôle.

Comédien, artiste de music-hall et de cabaret, l’un des 2 G, créateur de Madame Raymonde, il se métamorphose pour devenir Mylène, l’amoureuse blessée dénouant l’imbroglio de ses propres sentiments et révélant son vrai visage. 

Après dix jours en résidence de création à la MCNA, découvrez en avant-première ce spectacle subtil et truculent dévoilant le portrait d’une femme qui a su faire le sacrifice de sa vie pour une autre.

Production : Jean-Claude Houdinière –Atelier Théâtre Actuel
Coréalisation Théâtre du Rond-Point
Texte publié aux éditions L’OEil du Prince

  • L’ombre de Stella