J’ai bien fait ?

De Pauline Sales

Texte et mise en scène : Pauline Sales
Avec : Gauthier Baillot, Olivia Chatain*, Anthony Poupard*, Hélène Viviès (*comédiens permanents du Préau Centre Dramatique National de Normandie – Vire)
Scénographie : Marc Lainé, Stephan Zimmerli
Son : Fred Bühl
Costumes : Malika Maçon
Lumières : Mickaël Pruneau
Construction décor : Les ateliers du Préau

Valentine a quarante ans, deux enfants déjà grands, des parents vieillissants, un mari souvent absent, un frère avec qui elle ne s’entend pas, plein d’anciens élèves qui peuplent ses rêves et plein de nouveaux qui remplissent ses journées. Qu’a-t-elle fait de sa vie ? On fait comment pour bien faire ? Comme beaucoup, elle a la sensation d’être submergée par la complexité du monde. Comment agir justement en conscience ? Elle s’interroge sur sa responsabilité de femme, de mère, de professeur, de citoyenne, sur son époque, sur sa génération. Dans ce monde agité, Valentine craque. Burn out total. Un soir, elle abandonne ses élèves en plein Paris lors d’un voyage scolaire, et débarque chez son frère, un artiste plasticien qu’elle n’a jamais vraiment compris. Cet acte insensé donnera-t-il du sens à sa vie ?
Pauline Sales écrit un texte résolument moderne et universel « qui parle des gens d’aujourd’hui à des gens d’aujourd’hui ». On a tous, à un moment, été cette Valentine, paumée, cherchant de l’aide dans l’humanité qui nous entoure. Avec ces quatre personnages, allégories de quatre approches du monde dans lequel nous vivons – artistique, philosophique, sociale et scientifique – cette pièce à l’humour irrésistible empoigne l’impuissance et secoue les possibles.

Presse :
« Pauline Sales devrait convaincre avec cette nouvelle pièce qu’elle met en scène elle-même. Elle veut y faire passer une quantité de « messages », en dressant le portrait d’une femme qui fait sa crise de la quarantaine et déboule chez son frère qu’elle ne voit jamais. Elle instille dans tout ça une distance comique réjouissante. Elle décale les répliques entre des personnages qui ne s’écoutent pas, enchaîne les séquences au fil de situations qui rebondissent sans cesse... » Télérama
« J’ai bien fait ? n’oubliera pas d’être une comédie parce qu’il faut rire aussi des questions dans lesquelles nous sommes empêtrés. » Sceneweb

Le Texte est édité aux Solitaires Intempestifs © 2017
Production : Le Préau, CDN de Normandie – Vire
Coproduction : Théâtre du Champ au Roy – Guingamp

  • J’ai bien fait ?
  • J’ai bien fait ?